NE MANQUEZ RIEN
  • Blanc Pinterest Icône
  • Blanc Icône YouTube
  • Blanc Facebook Icône
  • Blanc Icône Instagram

VOUS AVEZ ENVIE DE JASER?

RÉSERVER UNE CONFÉRENCE

cindy@circuitzerodechet.com

S'INSCRIRE AU CIRCUIT ZÉRO DÉCHET

www.circuitzerodechet.com

RECEVOIR L'INFOLETTRE

Abonnez-vous et soyez à l'affût des dernières nouveautés sur le blogue et le vlogue!

tags.

© Depuis 2015 par Cindy Trottier | cindy@circuitzerodechet.com | Tendance Radis. Tous droits réservés | Québec, Canada
Tendance Radis est un site sur le minimalisme pratique & l'art de vivre zéro déchet au Québec

Témoignage | Être collé à une étiquette lourde à porter

10/09/2018

Un billet de

 

 

[People are too complicated to have simple labels.
- Philip Pullman]

 

Cette manie de juger les étiquettes m'énervent!

 

 

Sérieux #lesgens, faut qu’on se parle!


Non, je parle sérieusement. Il faut qu’on se parle au sujet de la tolérance et du respect. Tu sais, ce truc que ta mère (ou ton père) t’a appris quand t’étais jeune? Ce truc qui fait que tu pourrais te la fermer quelques secondes avant de l’ouvrir sur un sujet dont tu n’as aucune espèce d’idée?
Ouais, ce truc, et bien, il existe encore en 2018! Mais les gens l’ont oublié et sont carrément tombés dans le jugement.


Je sais, ce billet est une montée de lait, j’en fais rarement, ou plutôt, rarement sur le blogue, mais là, je suis à boute!

 

J’ai le goût de tout balancer, de tourner la page et de foutre l’Internet en cendre juste pour prendre un break de la foutue police du zéro déchet et du végétarisme sur les réseaux sociaux!

 

...


Comment, tu n’as pas remarqué ce fléau de jugement gratuit qui circule depuis que le monde virtuel existe? Ce parasite qui te dicte comment tu devrais vivre ta vie sans en connaître la réalité? Eh bien, tu ne dois pas venir de la même planète virtuelle que moi, si t'en ai pas conscient!


Tu sais, se joindre à un mouvement, c’est de prendre possession d’une étiquette. De se l’apposer bien en évidence dans le front et de faire en sorte que le monde « entier » la voit afin qu’il ait la possibilité de te juger un de ces 4. Ouais, parce qu’il est évident que si tu t’affiches comme était une personne « zéro déchet », il va de soi que le jour que tu mettras un cube de tofu pré-fab dans ton panier d’épicerie, que tu rencontres un de tes followers dans la place qui te jugera sur le seul contenant emballé que t’aies placé dedans ou qui te fera un commentaire de marde! Et puis, si tu t’affiches comme ayant une alimentation quasi végétalienne/végétarienne, en plus, il y aura à nouveau un bozo pour te juger et te dire que tu participes l'extinction d'une espèce en voie de disparition, le jour que tu croqueras dans un bout de salami sur le coin d’une table au resto!


Bref. Je ne suis pas détendu dans mes propos ce matin, car je m’exprime.


Déjà que je suis en chicane avec le déni quand j’achète du lait en boîte pour mes enfants, j’aimerais bien qu’on me foute la paix le jour que je n’aurai clairement pas envie de me farcir une brassée de yogourt maison à la mijoteuse. Parce que ouais, mon principal déchet est le fameux pot de yogourt du commerce! Parce que non, je ne trouve pas plus logique de me prendre la tête à rater du yogourt tous les 2 jours et à voir ma marmaille en gaspiller la moitié puisqu’elle en déteste la texture ou encore le goût. Encore moins lorsque je constate, qu’au final, j’ai quand même dû chopper un 2 litres de lait en carton pour le faire. À ce point, on s’entend que c’est le même putain de déchet! J’ai une sainte horreur de ceux qui se pavane la tête avec leurs produits faits maison complexes et qui se disent parfait et sans anicroche. Pour moi, vive la simplicité décomplexée et si t'es pas content... va donc clouer des clous avec tes yeux juste pour voir l'effet que ça te fait!


Mais j’ai une petite nouvelle pour toi le parfait aux fruits… la perfection, si elle existait, se vendrait sous vide avec une belle étiquette et un barre code! Mais heureusement, ou malheureusement, c’est un produit de consommation qui n’existe pas encore. Alors, plutôt que de juger la mère ou le père en calvaire de sa routine scolaire, métro, boulot, dodo, cours parascolaires, remets-toi en question à savoir, toi, le champion, est-ce que tu y arrivais dans la même situation, ce jour-là? Ouais, ça arrive d’y arriver. Ça arrive aussi de ne pas y arriver. Et dans ce temps-là, même la personne détenant le plus haut QI du monde et l’organisation la plus fiable, aura elle aussi son lot de « j’ai la flemme, je m’en balance, j’en ai plein le dos, pour ne pas dire le Q ». Puis dans un élan de désespoir, se rendrait à la rôtisserie la plus proche pour se farcir un familial 4 bourré de gras et de sauce ultra salée. Ensuite, déjà que cette même personne vivrait sûrement des remords immense d’avoir mangé de la « crap » qui lui collera au derrière, elle devra en bonus se mettre en boule parce ce que la police du zéro déchet aura tôt fait de lui rappeler à quel point son existence est médiocre, parce que, cette journée-là, elle a eu un moment de faiblesse!


Des moments de faiblesse, j’en ai plein depuis que je suis mère de 2 enfants, qu’ils vont à l’école et que rechercher des paires de bobettes 100 % éthique en chanvre biologique, pour mes enfants qui grandissent trop vite, ne fait clairement plus partie de mes priorités! Dans ce temps-là, j’aime bien l’option «Fruit of the Loom» en paquet de 6! Je galère depuis la parentalité entre mes valeurs écologiques et mes responsabilités maternelles. C’est pourquoi j’ai toujours préféré vivre avec l’essentiel, en me prenant de moins en moins la tête face tout ce qui touchent mes enfants. D’ailleurs, je sèche mes vêtements personnels sur la corde, mais je fous les leurs dans la sécheuse! Pardon, je m'égare...


La vie nous fait toujours le cadeau de nous donner le choix, on a le choix de tout. Mais on est également largement sous influence. Chaque jour, nous sommes influencés par plus de 3000 publicités, et si vous habitez en grande ville, c’est pire! Chaque. Jour. Imaginez comment vivre à contre-courant relève du défi!


Alors, lorsqu’une solution rapide se pointe à l’horizon d’une journée de merde, il se peut que la pizza au rayon des surgelés fasse son apparition dans le panier de madame. Et cette journée-là, vous êtes prié de lui foutre la paix, car il se peut qu’elle vous morde!


Signée : une mère écolo à boute d’nerf!

 

 

Mais plus sérieusement, les efforts des gens et leur évolution ne sont pas toujours visibles au fond de leur panier... À mon avis, il serait peut-être bien de cesser de se juger en fonction de ce que l'on voit, qu'en pensez-vous?

 

 

 

TEXTE PAR TENDANCE RADIS. TOUS DROITS RÉSERVÉS.
 

#TAGS

Partager sur Facebook
Partager sur Pinterest
Please reload

Please reload