NE MANQUEZ RIEN
  • Blanc Pinterest Icône
  • Blanc Icône YouTube
  • Blanc Facebook Icône
  • Blanc Icône Instagram

VOUS AVEZ ENVIE DE JASER?

RÉSERVER UNE CONFÉRENCE

cindy@circuitzerodechet.com

S'INSCRIRE AU CIRCUIT ZÉRO DÉCHET

www.circuitzerodechet.com

RECEVOIR L'INFOLETTRE

Abonnez-vous et soyez à l'affût des dernières nouveautés sur le blogue et le vlogue!

tags.

© Depuis 2015 par Cindy Trottier | cindy@circuitzerodechet.com | Tendance Radis. Tous droits réservés | Québec, Canada
Tendance Radis est un site sur le minimalisme pratique & l'art de vivre zéro déchet au Québec

Noël | Respecter les croyances afin de limiter l'encombrement

03/01/2018

Un billet de

 

 

 

Vous êtes en pleine période de récupération des fêtes et vous avez vraiment envie de remettre votre maison en ordre? L’envie de faire du désencombrement vous titille au plus haut point, mais vous avez des enfants et le père Noël a encore dépassé les bornes? Vous ne comprendrez  probablement jamais pourquoi, mais les croyances instaurés peuvent être en partie responsable de ce problème. Voici encore une fois le constat que nous avons fait cette année, à la différence que cette fois-ci, j’ai compris que je suis probablement l'une des causes de ce fouillis annuel...

 

 

Instaurer des croyances et les respecter

Notre premier réflexe, en tant que parent, est de reproduire ce que l’on a chéri dans notre enfance aux travers certaines traditions. Permettre à nos enfants de connaître la magie de Noël, les lutins et le père Noël, fait partie de ces croyances. Mais il est primordial de respecter cette croyance et de se limiter à cette dernière si l’on veut éviter de se ramasser avec un surplus mal géré. Lorsque vos enfants croient encore au père Noël, respecter la fameuse liste et offrir certains items inscrits dessus prend alors TOUTE son importance, encore plus si vous penchez vers un mode de vie minimaliste et que vous éduquer vos enfants avec des valeurs écoresponsables.

 

Je le découvre avec un peu d’amertume cette année, mais je réalise à quel point il est utile, voire nécessaire, de respecter la liste de LEURS « besoins » et non des NÔTRES, même si elle représente quelques jouets au bout du compte.

 

—oui, mais il y en a trop!

 

C’est pourquoi on dit souvent aux enfants qu’ils n’auront que quelques items sur la liste et qu’ils doivent comprendre que le père Noël a BEAUCOUP d’enfants à visiter et que la fabrique n’est pas sans limites.

 

Cette année, la liste de mes enfants était simple, mais je ne l’ai pas respectée. J’ai personnellement choisi les cadeaux selon mes « besoins », laissant  moins de place aux autres. Donc, lorsque les membres de la famille m’ont contacté pour savoir ce dont J’AVAIS besoin pour les enfants, je ne savais plus quoi leur dire, à part que je n’avais besoin de rien. Aussi, nous sommes tous d’accord pour dire que les résultats seraient différents, augmentant du coup le nombre de cadeaux sous le sapin… Car non, ma famille n'offre que très rarement du «temps» et des activités, malheureusement.

 

Durant le dévoilement, ma fille recevra une vraie canne à pêche et dira : —mais je n’avais pas demandé de canne à pêche?!

 

Mon fils ouvrira la poche du père Noël et recevra des livres, des Barbies à la tonne, des toutous, bref j’ai mal au cœur, mais pas ce qu’il avait demandé par-dessus tout : —mais elle est où ma canne à pêche jouet et mon sucre d’orge?

 

Du haut de ses 4 ans, il sanglote, quitte la pièce et se met à pleurer toutes les larmes de son corps... Ça en fait pitié, je ne l’ai jamais vu comme ça. Après un moment, je lui dis qu’on en a une dans le cabanon pour l’été prochain, mais il reste inconsolable : —mais tout ce que j’avais demandé c’était un sucre d’orge, une pouliche et une canne à pêche... Le père Noël m’a trouvé trop méchant pour m’apporter les bons cadeaux!

 

Je me sens mal... Non seulement parce que ces demandes de ma part ont augmenté le nombre d’items achetés au bout du compte, mais en plus, j’ai créé un malaise incroyable auprès de mes enfants. Pourtant, si je m’étais limité à la liste, l’impact global aurait été beaucoup moins important. Mes enfants connaissent l’importance de limiter les demandes au père Noël, ils comprennent assez bien les raisons de notre mode de vie et j’aurais dû leur faire confiance. En plus, en agissant comme tel, j’ai probablement détruit un peu la confiance qu’avait mon fils envers le père Noël!

 

À la lumière de tout ceci, je crois personnellement que les items liés à nos besoins devraient être donnés en d’autres temps que Noël, surtout si vous avez instaurer une croyance auprès de vos enfants. Après tout, ce gros bonhomme est responsable de la fabrication des jouets, non?

 

Pour le reste, je ne peux pas gérer les autres qui veulent absolument offrir des biens physiques aux petits, mais au moins, je peux contrôler ce que je fais et ce que je donne. Aussi, j’ai décidé de cesser d’offrir des présents à mes enfants à Noël et de fournir la liste aux autres afin de poursuivre la magie, en leur expliquant toutefois qu’ils doivent ne limiter leur choix à UN item par personne, afin de laisser de la place pour que chacun ait sa part du gâteau.

 

Bon, j’ai appris de cette leçon et je vais continuer d’apprendre encore, je crois bien...

 

 

Se servir des croyances ancrées pour en créer de nouvelles

Comme cette année nous avions un lutin, je me suis dit qu’il serait bien de lui instaurer d’autres traditions que celle du lutin farfelu qui fait des mauvais coups. Nous avons donc imposé à notre lutin la tâche de rapporter les jouets et les choses dont nous voulons nous départir auprès du père Noël afin de lui permettre d’avoir du nouveau matériel en vue de ses prochaines créations. Ainsi, chaque année depuis l’arrivée du lutin à la maison, j’écris une lettre, lorsque ce dernier s’en retourne, invitant les enfants à laisser des jouets dans une boîte pour donner au suivant. Cette solution rend nos enfants vraiment heureux d’offrir des jouets au lutin pour qu’il puisse les rapporter avec lui. Du coup, ça nous permet de faire un énorme tri, car l’enthousiasme des enfants est vraiment très grand pour cette tâche!

 

 

 

Pour le reste, sachez que mon fils a finalement eu sa canne à pêche, car je lui en ai personnellement fabriqué une durant la nuit, avec des items recyclés dans la maison.

 

 

 

 

Bonne année à tous!

 

 

 

PHOTOS ET TEXTES PAR TENDANCE RADIS. TOUS DROITS RÉSERVÉS.,e

Partager sur Facebook
Partager sur Pinterest
Please reload

Please reload