NE MANQUEZ RIEN
  • Blanc Pinterest Icône
  • Blanc Icône YouTube
  • Blanc Facebook Icône
  • Blanc Icône Instagram

VOUS AVEZ ENVIE DE JASER?

RÉSERVER UNE CONFÉRENCE

cindy@circuitzerodechet.com

S'INSCRIRE AU CIRCUIT ZÉRO DÉCHET

www.circuitzerodechet.com

RECEVOIR L'INFOLETTRE

Abonnez-vous et soyez à l'affût des dernières nouveautés sur le blogue et le vlogue!

tags.

© Depuis 2015 par Cindy Trottier | cindy@circuitzerodechet.com | Tendance Radis. Tous droits réservés | Québec, Canada
Tendance Radis est un site sur le minimalisme pratique & l'art de vivre zéro déchet au Québec

Actualité | Parlons des déchets dans les hôpitaux!

01/05/2017

Un billet de

 

 

Pour ceux qui me suivent depuis le début, vous avez probablement lu mon billet Last Call, où je parle de la mort et de nos nombreux séjours dans les hôpitaux depuis les 13 dernières années.

 

Malgré que ce soit derrière nous (et on le souhaite pour longtemps encore !), il n’en demeure pas moins que les déchets que nous y avons vus sont nombreux et pas toujours évidents à cerner.

 

Aussi, j’ai trouvé plus qu’intéressant de vous partager l'expérience d'une femme qui doit chaque jour concilier ses valeurs ZD et son travail dans le milieu hospitalier.

 

Je vous laisse avec notre nouvelle collaboratrice, Maman Vire Au Vert ;)

 

 

Quand Tendance Radis m’a demandé de parler du Zéro Déchet en lien avec mon métier, j’ai été franchement découragée... en ce sens ou parfois, j’ai presque honte d’être infirmière et de prétendre tendre vers le Zéro Déchet, deux choses qui se contredisent joyeusement !

 

Il suffit juste d’y penser un instant :

 

  • Quand je pense à la vingtaine, voire trentaine de paires de gants jetables que j’utilise par quart à moi toute seule...

  • Quand je regarde les kilomètres de tubulures que j’ai l’impression de jeter chaque soir... 

  • Quand je vois l’épaisseur des dossiers médicaux des patients, version papier...

  • Quand je constate la quantité de trucs qui n’ont parfois même pas été utilisés, mais qui sont jetés parce qu’ils sont devenus « non stériles » après avoir été déposés sur le mauvais comptoir ou parce que ça fait plus de 24 h que l’emballage est ouvert !

 

Toutes ces mesures sont nécessaires pour préserver la santé… ok, mais à quel prix !? 

Et c’est là que je me suis dit que je devais faire des vérifications, que ça n’avait juste pas de bon sens que tout ça soit simplement jetées aux ordures !

 

J’ai donc fait un téléphone au responsable de la gestion des matières résiduelles de mon hôpital ! Oui, cette personne existe bel et bien, même si personne n'a vraiment eu ouïe de sa présence!

 

Ce garçon, fort sympathique, m’a paru enthousiaste! Il m’a certifié que :

 

  • Le papier confidentiel que l’on croyait, à tort, partir seulement pour la déchiqueteuse est recyclé.

  • Que la tonne de bidon de plastique utilisée par mon département est recyclée. 

  • Qu’on recycle aussi les piles et les cartouches d’encre. 

 

Bref, il était encourageant, en tout cas… plus que ce que je m’y attendais !

 

Certains déchets, par contre, ont un impact sur l’environnement plutôt nébuleux :

 

  • Les déchets « biomédicaux » (souillés de liquides corporels possiblement contaminés) qui eux seraient brûlés sur place avant d’être envoyés au dépotoir.

  • Les aiguilles et autres trucs tranchants seraient envoyés, emballés, à une autre compagnie, dont le nom reste à vérifier.

 

Pour le reste, il n’y aurait pas non plus de mesure en place pour les résidus alimentaires, jusqu’à présent.

 

Ensuite, après avoir exprimé ma surprise face à aux commodités dont je disposais (à l’extérieur de mon département !), ce jeune homme m’a proposé d’ajouter un bac de recyclage pour tous les papiers/cartons non confidentiels, exprès pour nous, directement sur mon unité ! Signe que parfois, il suffit de demander ! 

 

Il a même apprécié mon idée d’installer des boîtes pour récolter nos crayons vides, en m’affirmant qu’il s’informerait... je lui ai mentionné que je gardais son nom en note et que je ne l’oublierais pas ! Ha ! Ha ! 

 

C’est certain que si les dossiers des patients étaient informatisés, comme dans d’autres hôpitaux, on aurait un bon bout de fait... mais en attendant, peut-être que si on prenait le temps de voir ce qui nous est offert et qu’on s’en servait... ça serait déjà un pas de plus.

 

Sur ce, mon constat : oui, il y a un énorme problème de déchets en centres hospitaliers, le recyclage ne fait pas de miracle, mais il faut au moins commencer par utiliser ce dont on dispose et osez frapper aux bonnes portes ! N’hésitez donc pas à en faire la demande !

 

 

Et vous, au boulot, vous connaissez votre responsable de la gestion des matières résiduelles ? Et si vous lui proposiez vos idées ? On ne sait jamais !

 

Saviez=vous que TERRACYCLE offre un programme de récupération des gants de plastique?
Que vous soyez dans le domaine de la santé au niveau médical, dentaire ou même vétérinaire, pensez-y et mettez un peu de «vert» dans votre milieu de travail ;)

 

 

Maman vire au Vert est maman de 5 enfants d'âge scolaire et pré scolaire tous issus d'une même union. Si! Si! Même papa, même maman et toujours en amour encore aujourd'hui! (Daaawwwww <3)

 

Au travers de sa vie de famille chargée, elle travail toujours en tant qu'infirmière en milieu hospitalier. Elle fait presque tout elle-même et adore cuisiner façon maison. Elle tient le blogue Maman Vire au Vert et partage avec nous ses meilleurs trucs et astuces ;)

 

 

Partager sur Facebook
Partager sur Pinterest
Please reload

Please reload