NE MANQUEZ RIEN
  • Blanc Pinterest Icône
  • Blanc Icône YouTube
  • Blanc Facebook Icône
  • Blanc Icône Instagram

VOUS AVEZ ENVIE DE JASER?

RÉSERVER UNE CONFÉRENCE

cindy@circuitzerodechet.com

S'INSCRIRE AU CIRCUIT ZÉRO DÉCHET

www.circuitzerodechet.com

RECEVOIR L'INFOLETTRE

Abonnez-vous et soyez à l'affût des dernières nouveautés sur le blogue et le vlogue!

tags.

© Depuis 2015 par Cindy Trottier | cindy@circuitzerodechet.com | Tendance Radis. Tous droits réservés | Québec, Canada
Tendance Radis est un site sur le minimalisme pratique & l'art de vivre zéro déchet au Québec

Actualité | Réutiliser le plastique à usage unique dans la cuisine, attention!

19/09/2016

Un billet de

Lorsque j’ai commencé mon aventure vers le zéro déchet et bien avant même, je trouvais vraiment pratique et très économique de réutiliser la majorité des contenants et des sacs en plastique qui apparaissaient dans mon décor pour stocker, congeler et conserver ma nourriture, surtout durant les récoltes d'automne. Aussi, ce n’était pas surprenant pour moi de voir un sac de type « Ziploc » avec de nombreux usages à son compteur encore dans mon garde-manger.

 

MAIS!

 

J’avais tort… ben… pas tout à fait tort, mais en partie! Tout est une question de bonne utilisation… et c’est là que j’ai gouré! Aussi, voici ce que j’ai découvert sur ces plastiques à usage unique.

 

 

 

 

Pétrole un jour, pétrole toujours.

Il y a différents types de plastique dans le contenu de nos frigos et de nos armoires. La majorité de vos contenants soi-disant durables ou non, sont probablement fait de plastique. Incassables, modulables, pratiques et hermétiques, ils nous promettent toutes sortes de bénéfices. Pourtant, ils ont tous un impact non négligeable sur la santé et surtout sur l’environnement. Ici, on ne parlera pas des plastiques post-consommation et des plastiques végétaux, car bien qu’ils semblent être plus écologiques, ils demeurent encore dans la marge.

 

Techniquement parlant, le plastique provient à la base du pétrole. Donc, en partant de cet énoncé, vous vous doutez bien que s’il y a présence de plastique, il y a probablement eu au préalable : extraction (destruction d’un lieu ou d’un habitat et cheap labor), transport de la matière première (Co2), raffinage (émission de gaz nocifs et déchets), exportation de la matière raffinée (Co2), transformation de la matière raffinée en particules plastiques (émission de gaz nocifs, déchets, cheap labor), exportation des granules plastique dans un autre pays (Co2), transformation des granules en produit final (Co2, déchets et cheap labor), exportation du produit final dans les pays acheteurs (Co2 et déchets d’emballage), commercialisation (déchets publicitaires et d’emballage), distribution (Co2 et déchets d’emballage), consommation (déchets d’emballage) et au final… recyclage et/ou élimination du produit (encore des déchets!).

 

 Source : The Story of Stuff project. Vidéo explicatif sur l'économie linéaire.

 

 

 

De plus, la plupart des plastiques, peu importe qu’ils soient durables ou non, recyclables ou non, finissent tous un jour ou l’autre par se retrouver au dépotoir… ou pire, dans la bouche des poissons et des mammifères marins! À l’heure actuelle, on estime qu’environ 80 % des débris marins sont d’origine terrestre. Et combien de temps prend un simple sac de plastique à se décomposer dans l’environnement? Près de 500 ans! À l’instar de cette information, sachez que pour créer à nouveau de l’énergie fossile, une matière organique mettra des milliers, voire des millions d’années à se décomposer sous de nombreuses couches terrestres et des conditions excessivement précises pour devenir à nouveau du pétrole. Imaginez donc une bouteille d’eau qui peine à se décomposer maintenant!
 

Selon Greenpeace, si on continue sur cette lancée, la totalité du plastique dans la mer dépassera le taux de poisson d’ici 50 ans.

 

 

 

 

 

Plastique, si je t'aime, prends garde à moi!

Oui… Le pétrole c’est « naturel ». Sans être vulgaire, quand je le présente aux enfants, je l’annonce comme étant du compost de dinosaure! Mais ce n’est pas parce que ça vient de la nature que c’est nécessairement bon pour notre santé, encore moins au niveau alimentaire. C’est pourquoi lors de la transformation et selon sa composition chimique, le plastique est séparé en diverses catégories pour en faciliter le tri.

 

Parmi les plus connues, on notera que les recherches sur la toxicité du plastique des catégories 2, 4 et 5 sont encore en cours et qu’actuellement ils sont considérés de grade alimentaire. D’un autre côté, ceux des catégories 1, 3, 6 et certains n° 7 ont été reconnus comme étant néfastes pour la santé.

 

La plupart du temps, le plastique transparent à usage unique est fait de plastique de catégorie (1) ou (6).

 

 

J’aurais bien aimé vous approfondir le sujet sur les différents types de plastique et vous faire peur là-dessus, mais l’important est de retenir que dans les différents composés du plastique, il y a des molécules qui peuvent être transférées vers les aliments, SI on les utilise inadéquatement.

 

C’est ainsi que les plastiques des catégories 1, 3, 6 et certains 7 pourraient causer certains désagréments à vos hormones, à vos voies respiratoires et à vos organes… Et ce n’est pas nécessairement la faute du plastique proprement parlé, mais de ses composantes volatiles et instables comme l’antimoine présent dans le PET (1) ou bien le BPA contenu dans certains types de PC (7).

 

Cependant, comme la recherche évolue dans ce domaine, il est fort à parier que l’industrie s’adaptera dès qu’un composé aura trop mauvaise presse. Aussi, ne soyez pas surpris si d’un jour à l’autre, vous voyez la mention SANS BPA sur un emballage plastique de la catégorie 7. Quand un composé est sous la mire de Santé Canada, ce n’est pas long que l’industrie s’adapte et trouve un remplaçant… parfois tout aussi douteux, mais ça, on le saura dans 50 ans!

 

 

 

Sachez aussi que le BPA est interdit au Canada dans les emballages de préparation pour nourrissons et pour tout ce qui est destiné aux tout-petits depuis 2008. Malgré ça, il n’a pas encore été complètement rayé de tous les types d’emballages. On en retrouve encore aujourd’hui dans les cruchons d’eau de 18 L et dans les cannes de conserves, sauf avis contraire. Toujours selon Santé Canada, le BPA présent dans ces contenants serait en quantité minime et n’aurait aucun danger reconnu à ce jour sur la santé.

 

À vous de voir…

 

 

 

 

Se poser les bonnes questions

Surtout, soyez prudent quant à vos craintes sur le plastique, car il y a beaucoup sous-entendu dans les blogues, les livres et même les études que vous lirez sur le sujet.

 

Personnellement, ce que j’ai retenu au travers de tout ce brouillard de propos conspirationnistes, c’est que ce n’est pas nécessairement le contenant le problème, mais le COMPOSÉ de ce même contenant qui est nocif pour notre santé.

 

Alors... comment transformer un contenant à la base « inoffensif » en poison?

En utilisant ou en réutilisant ce dernier de la mauvaise façon!

 

 

 

 

Bonjour, je suis conçu pour ne servir qu'une seule fois!

Les contenants à USAGE UNIQUE, comme les pots de yogourt ou de margarine, NE devraient PAS servir à nouveau pour CONGELER ou pour RÉCHAUFFER des aliments, car ils ne sont pas conçus à cet effet. Ici encore, les recommandations de Santé Canada à ce sujet parlent principalement du risque de transfert d’éléments pathogènes susceptibles de contaminer les aliments au niveau de la congélation, mais à un très faible niveau. Quant à la cuisson, elle accélère la détérioration du plastique et favorise la migration des composés toxiques vers votre nourriture. Aussi, comme ce plastique est plus poreux, il est difficilement nettoyable et ainsi plus susceptible de contenir des protéines responsables de créer des réactions allergiques.

 

Soyez donc vigilant!

 

Plusieurs contenants à « usage unique » souvent réutilisés au niveau alimentaire. Ceux-ci sont de grade alimentaire 5 et vont au lave-vaisselle. Ils pourraient servir à nouveau en dernier recours.

 

 

Mais là, « Pars pas en peur! », comme dirait ma mère, certains sont réutilisables tout de même!

 

 

 

 

Réutiliser de la bonne façon les contenants à usage unique

Pour réutiliser un sac de type « Ziploc » ou tout autre contenant en plastique à usage unique tout en respectant les règles d’hygiènes et de salubrité alimentaire, vous devez observer les points suivants :

 

1. Vous assurez que le SAC et/ou le CONTENANT portent le label (logo) avec un flocon de neige (pour la congélation) ou le label (logo) avec un micro-onde (pour la cuisson).

 

 

2. Vous assurez que le SAC et/ou le CONTENANT portent des numéros de grade alimentaire soit : 2, 4 ou 5.

 

3. Vous assurez que le SAC et/ou le CONTENANT n’aient pas été en contact avec des aliments gras ou huileux, des viandes crues, du poisson, des œufs ou des fromages non pasteurisés. Si vous croyez que c’est le cas, jetez-les après la première utilisation ou servez-vous-en pour autre chose que pour conserver des aliments, parce qu’ils peuvent contenir des bactéries invisibles à l’œil qui seront toujours présentes après le lavage, même au lave-vaisselle.

 

4. Et finalement, attendre que votre aliment soit refroidi avant de le déposer dans un contenant à usage unique.

 

Vous vous souvenez quand j’ai dit que j’avais gouré? Ben c’est ça… je réutilisais mes sacs à congélation pour le fromage et le fromage... c'est gras. Ce n'était donc pas l'idée du siècle!

 

Donc, si vos contenants et/ou vos sacs À USAGE UNIQUE répondent aux exigences ci-haut, vous devriez pouvoir les utiliser de nouveau au niveau ALIMENTAIRE, sans aucun risque. Depuis que j'ai pris connaissance de ces infos, je réutilise les sacs à congélation uniquement pour y conserver les fruits et les légumes.

 

Sinon, tous ces beaux petits pots et sacs en plastique, même kapout, peuvent tout de même servir de nouveau sans conséquence pour la santé pour faire du bricolage, ranger des accessoires, des jouets, des bijoux, des patrons de tissus, et mon préféré… des pots pour jouer dans le sable!

 

 

 

 

Et cuire dans le plastique, une bonne idée?

Certains plastiques sont conçus spécialement pour la cuisson. Mais encore là, un usage inadéquat de ces contenants peut également mener à un transfert de molécules toxiques vers les aliments.

 

Pourtant, la majorité des gens pensent que TOUS les contenants de la marque Tupperware vont au micro-onde, résistent au couteau et vont au lave-vaisselle, sans aucun danger. Isshh... C’est pourquoi TOUS LEURS CONTENANTS viennent avec un MODE D’EMPLOI et une conseillère, à la base!

 

J’ajouterais qu'un plat en plastique réutilisable qui présente des signes de déformation, de détérioration ou encore un changement de texture et/ou de couleur, devrait se retrouver au recyclage, au même titre qu’un contenant à usage unique.

 

Bonjour! Je suis un plat conçu pour réchauffer les aliments qui a été au micro-onde à HIGH (bouton automatique). J'ai des marques de couteau, mon plastique semble «cuit» par endroit et j'ai changé de couleur et de texture... Mon utilisateur n'a certainement pas lu mon mode d'emploi! (Mea Culpa!)

 

 

Dis-toi aussi que même si tu as la meilleure conseillère TupTup du monde, elle va quand même te dire que la garantie ne couvre pas les « dommages causés par un mauvais usage ». Comme à l’époque j’étais moi-même une jeune Padawan du four micro-onde, j’ai dû jeter des plats coûteux par ma bêtise!

 

Finalement, je dois aussi vous avouer que je ne suis pas très friande de la cuisson au four micro-onde, pourtant très pratique et bien aimé des Américains. Je préfère et de loin ma cuisinière! Chacun son trip :P

 

 

 

 

Des alternatives au plastique pour le congélo

Bien que je ne tripe pas sur l’usage intense du verre dans le congélo, encore moins dans les pots Mason, je dois quand même lui laisser ses lettres de noblesse, car ça fonctionne et même plutôt bien.

 

 Pour les liquides, privilégiez les pots droits! Le pots Mason comme ceux-ci, peuvent cassé sous la pression.

 

 

De mon côté, je préfère utiliser le verre de type Pyrex ou Anchor pour la congélation, puisqu’il est plus épais et résistant. J’ai aussi noté que ces deux compagnies vendaient désormais des couvercles en plastique séparément pour leurs plats déjà existants. Ça m’a permis d’éliminer la pellicule plastique de ma cuisine, en plus de me permettre de sortir le plat du congélateur et le mettre directement au four conventionnel ou au four micro-onde.

 

Autre aspect intéressant sur le verre? Il est réutilisable et recyclable à l’infinie en plus de n’avoir aucun impact en CO2 sur l’environnement, même s’il se retrouve au dépotoir. Ok, ça coupe et le recyclage du verre au Québec est encore très préhistorique, je te l’accorde, mais ça semble vouloir bouger de ce côté. Attention toutefois, le verre de type Pyrex ne se récupère pas au Québec!

 

Finalement, le verre est l’un des seuls matériaux qui n’altère pas le goût des aliments à long terme et ne transfère pas ses « particules » au contenu, même après des dizaines d’utilisations.

 

Si vous désirez changer pour le verre à des fins de congélation, soyez très prudent! Pour éviter des bris inutiles et/ou la perte de vos aliments, laissez un espace d’air adéquat pour donner aux liquides la chance de prendre de l’expansion dans le congélateur (voir le lien vers la vidéo de Ricardo). Ensuite, faites décongeler ces derniers la veille dans le réfrigérateur, afin de vous en servir le lendemain sans tracas ni chichi!

 

https://www.ricardocuisine.com/videos/congelation/281-congeler-dans-des-contenants-en-verre

 

 

 

 

Le mot de la fin

Au final, la beauté de tout ça, c’est d’être intelligent et de se servir adéquatement de tout ce que nous avons sous la main. En réutilisant le plastique de la bonne façon, vous n’allez pas vous empoissonner pour autant et en utilisant le verre intelligemment, vous n’allez pas casser des pots et perdre des aliments. Le gros bon sens quoi!

 

Si vous avez encore peur du plastique, soit il est temps de vous débarrasser de ce dernier dans vos vies, soit vous devriez cesser de lire tous les scénarios catastrophes qui vous entourent… l’angoisse et l’anxiété, ce n’est pas ça qui nous apporte le bonheur, han ? :P

 

Sur ce, bonne saison des récoltes et bonne réutilisation!

 

 

 

En bonus

J’ai appris dernièrement que les sacs à congélation sous vide de la compagnie FoodSaver étaient réutilisables, si vous respectez certains critères, encore une fois! ;) C'est pas moi qui le dit, c'est écrit dans leur FAQ!

 

http://www.foodsaver.fr/faqs.aspx?fgid=961

 

 

 

 

 

Sources :

 

http://www.davidsuzuki.org/fr/modedeviecie/l-art-de-vivre-chez-soi/verre-ou-plastique.php

 

http://lesverts.telequebec.tv/emissions/24/les-verts-a-la-rescousse-du-verre

 

http://www.davidsuzuki.org/fr/blogues/la-science-en-action/2012/09/les-sacs-en-plastique-sont-ils-vraiment-necessaires/

 

http://www.greenpeace.org/switzerland/fr/publications/blog/oceans/blog/52147/

 

http://www.hc-sc.gc.ca/fn-an/legislation/guide-ld/recycled_guidelines-directives_recycle01-fra.php

 

http://www.hc-sc.gc.ca/fn-an/securit/facts-faits/faqs_bottle_water-eau_embouteillee-fra.php

 

http://www.hc-sc.gc.ca/fn-an/securit/packag-emball/bpa/bpa-formula-nourrissons-fra.php

 

http://www.consommerdurable.com/2014/09/contenant-en-plastique-alimentaire-recipients-boites-hermetiques-barquettes-sont-ils-toxiques-ou-nocifs-pour-la-sante-comment-les-utiliser-pour-limiter-le-transfert-de-contaminants-dan/

 

http://www.nospetitsmangeurs.org/peut-on-reutiliser-des-contenants-de-plastique/

 

http://www.linternaute.com/science/environnement/comment/06/formation-petrole/formation-petrole.shtml

 

http://www.davidsuzuki.org/fr/champs-dintervention/changements-climatiques/enjeux-et-recherche/energies/le-petrole-des-sables-bitumineux-au-quebec/

 

http://www.lemonde.fr/planete/article/2013/01/30/pollution-la-justice-neerlandaise-rejette-la-plainte-de-4-nigerians-contre-shell_1824317_3244.html

 

 

 

TENDANCE RADIS. TOUS DROITS RÉSERVÉS.

 

Partager sur Facebook
Partager sur Pinterest
Please reload

Please reload