NE MANQUEZ RIEN
  • Blanc Pinterest Icône
  • Blanc Icône YouTube
  • Blanc Facebook Icône
  • Blanc Icône Instagram

VOUS AVEZ ENVIE DE JASER?

RÉSERVER UNE CONFÉRENCE

cindy@circuitzerodechet.com

S'INSCRIRE AU CIRCUIT ZÉRO DÉCHET

www.circuitzerodechet.com

RECEVOIR L'INFOLETTRE

Abonnez-vous et soyez à l'affût des dernières nouveautés sur le blogue et le vlogue!

tags.

© Depuis 2015 par Cindy Trottier | cindy@circuitzerodechet.com | Tendance Radis. Tous droits réservés | Québec, Canada
Tendance Radis est un site sur le minimalisme pratique & l'art de vivre zéro déchet au Québec

Actualité | La consigne au Québec, votre bouteille est-elle vraiment réutilisée?

30/03/2015

Un billet de

 

Vous savez, c’est en recherchant des nouveaux commerçants aptes à se faufiler dans mon Circuit Radis que j’obtiens plusieurs pistes de réflexion au sujet de l’environnement et du zéro déchet.


Aujourd’hui, je suis allé au marché Tradition Vincent puisque j’ai un amoureux de la bonne bière à la maison. Plutôt qu’aller en acheter dans un supermarché, j’ai préféré encourager M. Vincent, le propriétaire du marché Tradition dans le quartier St-Eugène. D’une pierre, deux coups, j’ai demandé à ce dernier s’il accepterait mes contenants à son comptoir de boucherie et de fromage à la coupe…

 

Malheureusement, celui-ci m’a fait la remarque que la maison mère (Sobeys) avait déjà envisagée de telle pratique, mais qu’il y avait eu de l’abus de la part de certains clients (des contenants sales et contaminés) dans un des magasins de la chaîne. Depuis, la compagnie a décidé de cesser complètement cette pratique et de l’interdire auprès de ces marchands affiliés. En revanche, la chaîne Sobeys démontre une certaine ouverture d’esprit dans le futur…


Puisque ce propriétaire va régulièrement rencontrer ses franchiseurs, j’ai décidé de lui remettre la règle de la MAPAQ concernant le mode de vie zéro déchet. Il en fera part à la maison mère lors de sa prochaine réunion… « Han!!! Es-tu plogué la madame! » Non, mais sans blague, il m’a lui-même proposé de le faire quand je lui en ai fait part.


Alors que je discutais avec lui des alternatives environnementales de Sobeys, il m’a parlé d’un phénomène qu’il trouve incohérent quant à l’hygiène et la salubrité des aliments dans tous les magasins d’alimentation… Les fameuses bouteilles consignées!


- Tu sais, je ne peux pas accepter les contenants des clients, mais j’ai l’obligation de recevoir des caisses de bières peu importe leur état, parce que c’est une loi provinciale! Si tu savais ce qu’on peut y retrouver parfois… Et moi je dois respecter des normes d’hygiène très strictes et les entreposer dans mon établissement, mais je ne pourrais pas prendre tes plats propres. C’est absurde et je te comprends!


Puis, une de ses affirmations vient me chercher…


- En plus, les seules bouteilles qui sont réellement réutilisables et qui seront remplies à nouveau, ce sont les bouteilles brunes. Les vertes et les transparentes vont directement au recyclage pour servir à d’autres fins une fois retournées à la compagnie […]


- Attends… Tu viens de dire quoi? Peux-tu m’affirmer avec certitude ce que tu viens de me dire!?


- C’est Molson qui m’en a fait mention, tu peux les contacter si tu veux officialiser le tout […]


J’ai donc contacté la compagnie Molson! Bah, ouais, je suis sceptique comme ça moi! Je vous l’ai déjà dit, mon orgueil est dans un pot Mason!

 

 

 


La petite histoire de la consigne

Au Québec, il y a 2 types de consigne, soit la PRIVÉ et la consigne PUBLIC.


La consigne PRIVÉ est représentée par les compagnies brassicoles. Ce sont elles qui assument les coûts pour laver et réutiliser vos bouteilles. Grâce à ce programme, ce sont 98 % des bouteilles qui sont récupérées et réutilisées. Une bouteille à remplissage multiple gérée par la consigne privé servira au total une quinzaine de fois avant d’être recyclée, soit une durée de vie d’environ 4 ans.


La consigne PUBLIC gère les contenants à usage unique comme les bouteilles en verre de couleur transparentes ou vertes et les canettes. Grâce à elle, 72 % des contenants sont recyclés. Puisqu’ils sont tous triés à la source et issus d’un même produit, la qualité de la matière première est à son meilleur. Elle a donc une très grande valeur de revente sur le marché des matières recyclées.


Ce qui fait que les bouteilles de bière des compagnies Heineken, Corona, Guinness, Sapporo, pour ne nommer que ceux-là, ne sont pas réutilisables! De plus, en passant par les grands brasseurs, ces mêmes compagnies peuvent produire autant de bières à remplissage unique qu’elles le désirent sans avoir à payer une pénalité environnementale prévue par l’entente sur la consignation, la récupération et le recyclage des contenants à remplissage unique au Québec.

 


MESSAGE DE LA BRASSERIE BORÉALE : Les bouteilles claires ou vertes sont à remplissage unique (CRU) et bien qu’elles soient consignées, elles ne sont pas retournées chez les brasseurs pour être réutilisées. Ces bouteilles sont envoyées au tri de récupération ou le verre finit la plupart du temps dans nos centres d’enfouissement.

 


Les canettes ne sont pas mieux, elles font également partie des contenants à usage unique. Sans compter que l’utilisation des canettes à plus d’impact sur l’environnement et sur la santé humaine que sa consœur la bouteille réutilisable (selon une étude mandatée par RECYC-QUÉBEC sur le cycle de vie des contenants de bières). Et n’oublions pas qu’il y a encore une grande partie de la population québécoise qui préfère la jeter au recyclage ou même aux ordures, plutôt que de la retourner auprès des marchands!

 

Ici, on ne juge pas le goût ni la qualité de la boisson, mais bien le contenant!

 

 


L’étiquette y est aussi pour quelque chose au niveau de l’environnement. Lorsque ces dernières sont métallisées, des particules d’aluminium sont rejetées dans les eaux usées et dans nos cours d’eau lors du nettoyage des bouteilles. Parfois, l’eau seule n’est pas suffisante à faire partir cette dernière. On optera donc pour une bouteille avec une étiquette en papier simple qui se détériore plus facilement lors du nettoyage et si possible de source FSC.


Il en va de même pour l’emballage, privilégiez les marques qui en utilisent le moins et qui sont faites à partir de matières recyclées et recyclables.

 

Ces bières proviennent toutes de brasseries et micro-brasseries du Québec! Encore, il faut que leur ratio soit suffisant pour pouvoir entrer dans la chaîne de consigne. C'est un autre sujet en soi...

 

Conclusion
En résumé, si vous aimez la bière et que vous désirez une option qui respecte l’environnement, pensez aux points suivants :

 

  • La couleur de la bouteille (brune), le type d’étiquette (non métallisée), et le type d’emballage (recyclé et recyclable visible sur l’emballage) ou sans emballage.
     

  • Si vous voulez aller plus loin, soyez à l’affût des bières dites ÉCOCERT. Elles sont biologiques!

 

 

 

 

Photos par TENDANCE RADIS

Partager sur Facebook
Partager sur Pinterest
Please reload

Please reload