NE MANQUEZ RIEN
  • Blanc Pinterest Icône
  • Blanc Icône YouTube
  • Blanc Facebook Icône
  • Blanc Icône Instagram

VOUS AVEZ ENVIE DE JASER?

RÉSERVER UNE CONFÉRENCE

cindy@circuitzerodechet.com

S'INSCRIRE AU CIRCUIT ZÉRO DÉCHET

www.circuitzerodechet.com

RECEVOIR L'INFOLETTRE

Abonnez-vous et soyez à l'affût des dernières nouveautés sur le blogue et le vlogue!

tags.

© Depuis 2015 par Cindy Trottier | cindy@circuitzerodechet.com | Tendance Radis. Tous droits réservés | Québec, Canada
Tendance Radis est un site sur le minimalisme pratique & l'art de vivre zéro déchet au Québec

Actualité | Mon histoire avec le géant du vrac et le MAPAQ

24/03/2015

Un billet de

MISE À JOUR FÉVRIER 2017
Depuis le 24 février 2017, tous les Bulk Barn nous laissent apporter nos propres contenants grâce à leur programme de contenants réutilisables! Oui, la pression des consommateurs à fonctionné! Mais vous pouvez toujours lire mon histoire et le combat que j'ai eu avec cet entreprise ;)

 

Vous reconnaissez ce titre? C’est le slogan qui trône sur les nombreuses affiches du magasin d’aliments en vrac Bulk Barn au Québec.

 

La chaîne vante ses mérites d’être écoresponsable et de vendre des produits de qualité à un coût compétitif et en vrac! De plus, elle offre des alternatives aux sacs jetables en offrant à leurs clients des sacs et des contenants en plastique recyclable. Mais si c’est en vrac, je peux sûrement apporter mes propres pots!? Hum... Ce n’est pas aussi simple!


Contrairement à la chaîne Super C ou même Wal-Mart où vous pouvez vous servir librement des aliments en vrac et les déposer dans vos propres sacs, chez Bulk Barn la politique du magasin est claire, c’est interdit point. Nombreux sont les clients qui ont porté plainte auprès des dirigeants de la compagnie à ce sujet, mais la réponse demeure toujours la même. C’est un gros non. Mais pourquoi donc? Pour des raisons d’hygiène et de salubrité des aliments...


Au début de mon aventure zéro déchet, j’ai dû défendre mon point avec plusieurs propriétaires/gérant(e)s de supermarché à Salaberry-de-Valleyfield, notamment celui du IGA, et la réponse était toujours la même : « Nous devons respecter des normes d’hygiène très strictes régies selon la MAPAQ, dans le cas contraire, nous serions mis à l’amende… »


Toujours la MAPAQ… Mais qu’en est-il réellement de ces fameuses normes? Je me suis penché sur cette question, car j’avais le même genre de réponse venant de la compagnie Bulk Barn.


Après avoir fait plusieurs recherches, j’ai déniché ce petit pamphlet tout simple sur le site de la MAPAQ concernant les restaurateurs et la vente au détail :

http://www.mapaq.gouv.qc.ca/fr/Pages/Details-Publication.aspx?guid={54c5a1ed-5033-48e5-b292-280547cfadcd}


La seule règle en lien que j'ai trouvé et que le commerçant doit respecter, c’est que SES PROPRES CONTENANTS, ceux qu’ils proposent au client, respectent la règle fondamentale 3.2.1. que l'on retrouve à la page 23 du fichier pdf.


3.2.1. Règle fondamentale : Tout récipient, emballage, appareil, dispositif, ustensile ou objet utilisé pour recueillir, mesurer, conserver, transporter, livrer ou servir le produit, doit être propre, le cas échéant aseptique, bien conditionné, apte à résister à l’action éventuelle du produit et à protéger efficacement celui-ci contre tout danger de pollution, de contamination ou d’altération.


Il ne doit pas être susceptible de transmettre au produit un goût, une odeur ou impureté quelconque, ni avoir été exposé à quelque cause d’insalubrité, ni avoir renfermé quelque substance dont le voisinage ou le contact serait de nature à compromettre la qualité ou la salubrité du produit.


Bien sûr, le client DOIT AUSSI respecter cette règle s’il décide d’apporter ses contenants personnels, ça va de soi!


Bref, il n'est mentionné nulle part sur le site internet de la MAPAQ qu'il est interdit pour le commerçant de vous servir dans vos contenants si vous en faites la demande. Même les employés qui travaillent pour la MAPAQ ne s’entendent pas sur l’application de cette « norme ». Au téléphone, je me suis donc fait trimbaler d’un fonctionnaire à un autre, pour finalement aboutir vers LA personne qui fera des recherches pour moi à ce niveau. Même lui n’a pu être en mesure de m’affirmer ce que les marchands disaient rapidement sans pousser ses recherches. Il me reviendra là-dessus dès qu’il aura des réponses claires et précises à ce sujet. C’est peu dire que c’est compliqué, même pour eux!!!

 


Réponse du MAPAQ : Lettre du 24 mars 2015

Dans le but de diminuer l’utilisation de contenants jetables, certains exploitants permettent à leurs clients d’apporter leur propre contenant pour les commandes d’aliments à emporter. La pratique n'est pas interdite, ni obligatoire.

 

Les articles 3.1 et 3.2 de la Loi sur les produits alimentaires précisent que le matériel utilisé dans toute exploitation doit être propre et que son utilisation ne doit pas être susceptible d’affecter la salubrité des aliments. Les risques de contamination associés à l’utilisation de contenants appartenant au consommateur se situent à 2 niveaux : lors de la réception des contenants et lors de leur remplissage. L’exploitant doit donc appliquer les moyens lui permettant d’éviter la contamination des produits alimentaires prêts à consommer ou en cours de préparation.

 

Il est recommandé que l’exploitant vérifie l’état des contenants apportés par les consommateurs : des irrégularités dans le matériel (fêlures, fissures ou tout autre défaut susceptible de compromettre l’intégrité du contenant) sont considérées difficiles à laver et à assainir et elles sont donc une source potentielle de contamination.

 

Pour éviter la contamination des aliments préparés, ou servis dans les contenants appartenant aux consommateurs, l’exploitant de l’établissement doit suivre ces pratiques d’hygiène :

                 

· Exiger que le consommateur apporte des contenants propres : l’exploitant doit vérifier l’état de propreté des contenants avant de les placer dans la zone de service des aliments. L’exploitant doit refuser le service dans des contenants sales.

 

· Éviter le contact entre les contenants et les surfaces de préparation ou de service d’aliments : les contenants doivent être remplis dès leur réception.

 

· S’assurer que les contenants apportés par le consommateur n’entrent pas en contact direct avec des aliments en cours de préparation ni avec le matériel de préparation : les contenants ne doivent entrer en contact qu’avec les outils de service (louches, cuillères, spatules, pelles, pinces etc.).

 

· Les manipulateurs d’aliments qui entrent en contact avec les contenants apportés par le consommateur, doivent se laver les mains plus fréquemment pendant les périodes d’activité où les consommateurs apportent leur propre contenant.

 

· L’exploitant qui prétend assurer l’absence d’allergènes dans les aliments qu’il prépare ou qu’il sert, ne pourra pas exercer cette activité.

 

Voilà! En gros, il s’agirait d’une politique respective à chaque magasin et non une restriction émise par la MAPAQ, sauf pour les cas spéciaux mentionnés au dernier point. La prochaine fois qu’on me fera la morale à ce sujet dans un endroit standard, je me permettrai de leur rappeler que la MAPAQ n’a aucune incidence sur le fait que j’apporte mes propres plats! Mais je n’en suis pas là, j’ai la chance d’avoir trouvé un réseau de petits commerçants très compréhensifs et coopératifs à Salaberry-de-Valleyfield et aux alentours. De plus, en les encourageant eux, plutôt qu’une grande chaîne, j’encourage l’économie locale et ça, c’est bon pour tout le monde!

 


En revenant sur le sujet concernant le seul endroit où je peux trouver des aliments en vrac dans mon coin, j’ai déjà fait la demande auprès de la gérante afin de pouvoir utiliser mes pots. La première fois, cette dernière m’avait fait comme réponse : « Vous ne pouvez pas, mais j’ai des clients qui réutilisent leurs sacs ainsi que les pots que nous fournissons, je n’ai pas de contrôle là-dessus… Bien que la compagnie soit en consultation pour accepter les contenants fournis par les clients, les dirigeants n’en sont pas encore venus à une entente à ce sujet… »


Donc, depuis deux mois, je réutilise mes pots Bulk Barn en douce… Comme j’étais un peu tanné de me « cacher » pour les utiliser, cette fois-ci j’ai décidé de pousser l’audace un peu plus loin et de tout mettre les produits que j’achetais dans mes sacs en tissus. À mon arrivée à la caisse, la demoiselle m’a mentionné que je ne pouvais pas faire ça (oups!), mais qu’elle tolérerait cette fois-ci. Je lui demandai alors d’en faire la requête à sa gérante afin que je revienne la prochaine fois avec mes sacs en tissus personnels! (Je sais, je suis super têteuse!)


La semaine suivante, j’y retournai encore avec mes pots en douce… Je lui demandai : « Puis-je me servir de mes sacs maintenant? » « Non, je n’ai pas eu de réponse. Le bureau chef ne semble pas pressé de répondre... » Par contre, elle me fît part d’une belle nouvelle que j’espère être une norme pour tous les Bulk Barn au Québec. Vous pouvez maintenant faire l’achat des contenants de plastique Bulk Barn et les réutiliser pour une prochaine fois!

 

 


Les plats en plastiques fournis par la compagnie sont gratuits si vous prenez des produits collants, mais pour les aliments secs, un coût allant de 0,25 $ à 0,50 $ (à vérifier) pour chacun des pots vous sera chargé la première fois. De plus, le poids de leurs contenants est indiqué sur une feuille à l’avant, ce dernier est donc déduit automatiquement à la pesée. Vous devez simplement indiquer au commis que vous avez apporté vos pots Bulk Barn à l’entrée.

 

N’oubliez pas que si vous y déposez un aliment, ce dernier ne pourra pas retourner dans le vrac! C’est une question de respect envers les autres clients et le commis vous en fera part également.


Voilà! C’est une belle petite bataille de remporter au Bulk Barn de Salaberry-de-Valleyfield! Je vous suggère de vérifier auprès des Bulk Barn dans votre région, mais selon les ouï-dire, la consigne serait désormais appliquée partout. ;)
 

 

 

Photos par TENDANCE RADIS / Couverture : Photo Wix

Partager sur Facebook
Partager sur Pinterest
Please reload

Please reload